LIL'ART 2019
ACCALMIE COLLECTIF
mercredi 17 avril 2019
0 commentaire

Dans les travaux d'Agathe Lepoutre le monde se forme par stratification, et c'est dans sa décomposition qu'il surgit (ou se donne) et apparaît (ou se révèle). Le tracé d'une plume pour écrire ou dessiner, la présence du corps de l'artiste dans le rituel dépersonnalisant de la performance, l'appareil de la photographe et vidéaste — qu'il documente une rencontre ou partage un pouvoir contrastant, de rupture, dans ses vidéos de fiction au fondement plus abstrait — concourent ensemble à un approfondissement, une immersion dans la chair du monde, peut-être jusqu'à sa source. Cette ouverture serait le chemin le plus direct vers son mystère. Ses ouvrages sont des méditations, comme des études, des fixations où savoir et sacré se confondent (s'unissent).Comprendre l'existence des êtres à travers des villes abandonnées, des vies absentées, autant qu'avec la sidération qu'impose la présence de l'autre, sa puissance sourde et organique, la présence de son visage, de cette autre singularité résistante.

Julien Capelle, réalisateur et photographe parisien, recherche l'esthétique graphique du quotidien. Il a commencé sa carrière de cinéaste comme monteur, puis a tourné des vidéos d'art, des clips de musique et des publicités. Julien partage son temps entre travail et projets personnels où tout ce qui l'entoure, que ce soit son environnement direct ou indirect, est un prétexte pour enrichir son univers créatif. Les formes, les couleurs et les textures sont des composantes essentielles de son travail. Ses films sont colorés, graphiques, parsemés d'expériences visuelles atypiques et bénéficient d'une finition soignée grâce à un montage précis et rythmé

Camila Renz : Née et formée au Brésil, mon univers artistique se base sur les références qui m'ont toujours nourrit : Mon pays, sa nature, ses gens, son art. Le mot d'ordre c'est LA COULEUR. La force de la vie et de la nature dans tout son éclat. Le métissage infini des gens, cultures et références esthétiques. La limite très floue entre culture populaire, artisanat, art naïf et beaux-arts. L'histoire d'un peuple racontée par son univers esthétique. Gens, paysage, tout est simplement une excuse pour investiguer le pouvoir de la couleur d'imprimer des images/sensations dans nos yeux/cerveau/corps. Maintenant en France, cette recherche continue encore plus forte. Plus le monde autour de moi est gris, le plus je me nourris de la couleur accumulée à l'intérieur.

Retrouvez Accalmie collectif au stand n°1


VOTRE COMMENTAIRE

qui sera soumis à validation avant mise en ligne
Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour l'exercer, il suffit d'adresser une lettre à Monsieur le Maire, direction des affaires juridiques, BP 76, 96, rue de Paris, 93261 Les Lilas cedex.

Un blog de la Ville des Lilas

Catégories

Dernières photos

  • Découvrez le plan des Portes Ouvertes des ateliers d'artistes des Lilas 2019 !
  • MOINS D'UNE SEMAINE À L'INAUGURATION DE LIL'ART 2019 ! #Yarn Bombing aux Lilas
  • LIL'ART 2019 : découvrez le plan du théâtre !
  • LIL'ART 2019 : découvrez le plan du marché !
  • EMILIE THIEVENAZ
  • ELSA LETELLIER
  • ORIANE WETZEL
  • MARCELO TNS
  • CATHERINE MASSON
  • COLLECTIF CARACTERRES
  • VASSEL MFRANCE
  • PAULINE VOIRIN

Archives

Publications

Direction de l'action culturelle