novembre 2011

Ville, collège, lycée : agir ensemble pour prévenir les conduites à risques chez les jeunes

Les enjeux de la scolarité

Pour les jeunes, l'échec scolaire, les difficultés d'insertion dans le monde du travail sont des facteurs qui peuvent favoriser des conduites à risques, notamment l'usage de substances addictives.
Pour prévenir ces risques, la ville, grâce au Kiosque et au Centre municipal de santé, en collaboration avec le Lycée Paul-Robert et le collège Marie-Curie, a mis en place des actions concrètes pour aider les jeunes à passer certains caps difficiles.


Renforcer l'estime de soi

Les professionnels du Kiosque (psychologues, informatrices jeunesse, conseillères Mission Locale) ont identifié que se cachait, derrière de nombreuses demandes des jeunes, un manque d'estime de soi. Le Kiosque a donc mis en place des actions permettant de renforcer l'estime et la confiance en soi des jeunes.
En leur donnant la parole et en les écoutant, il s'agit de leur faire prendre conscience de leurs qualités en valorisant leurs expériences personnelles. Les centres d'intérêt, activités extra-scolaires, initiatives personnelles permettent de développer des qualités et des savoirs faire dont les jeunes en difficulté n'ont souvent pas conscience.
Des ateliers d'expression, d'estime et d'image de soi sont développés dans le cadre d'événements et de projets montés par le Kiosque.


« Job, stage, alternance : comment s'y préparer ? »

Le théâtre Forum (pièce de théâtre suivie d'un débat avec les jeunes), les ateliers estime de soi, relooking et simulation d'entretien, sont des outils particulièrement formateurs utilisés lors de l'événement annuel « Job, stage, alternance » (au mois d'avril). Réalisés en partenariat avec des professionnels de différents horizons, ils provoquent la rencontre et l'échange entre jeunes et professionnels.


« J'avance »

Le projet « J'avance » est destiné aux lycéens des classes de 1ères professionnelles.
En partant de la création d'un CV pour une demande de stage, il s'agit d'amener les élèves à réfléchir à leurs compétences et aux meilleurs moyens de les mettre en oeuvre. Les lycéens sont accueillis par demi classe dans des ateliers animés par les professionnels du BIJ, les psychologues du Kiosque et un intervenant extérieur.
Des entretiens d'approfondissement ont ensuite lieu au Kiosque pour ceux qui le désirent. La finalité est de permettre aux jeunes d'apprendre à se connaître, de mettre leurs connaissances en valeur, d'accepter les compliments et de persévérer dans la difficulté.


La lutte contre le décrochage scolaire

Si la majorité des actions sont réalisées avec les lycéens, la ville souhaite renforcer ses projets avec le collège, période cruciale pour les jeunes. C'est là que le décrochage scolaire est le plus important, renforçant les risques d'exclusion et de marginalisation. C'est pourquoi, dès la rentrée de Toussaint, la ville et le collège, avec le soutien du Conseil général, lancent un projet (ACTE) d'accompagnement des collégiens temporairement exclus.