février 2007

Insertion : des solutions locales existent

Un accompagnement personnalisé

Qui aujourd’hui peut se dire à l’abri de la précarité ? Parce qu’un accident de parcours peut toucher tout le monde, l’aide au retour à l’emploi évolue. La ville des Lilas s’est donc dotée de structures efficaces (service insertion, Kiosque, mission locale), et récemment d’un dispositif innovant, le PLIE… De nombreux habitants en difficulté bénéficient ainsi désormais d’un accompagnement personnalisé pour retrouver confiance et réaliser leur projet de retour à l’emploi.

«À notre échelle très locale, celle des habitants des Lilas, on perçoit les symptômes des crises nationales du logement et de l’emploi », constate Thierno Baldé, référent à la mission locale ; il insiste sur la situation «très difficile» des jeunes … Un propos confirmé par Philippe Delon, référent au service insertion : « Le marché de l’emploi est de plus en plus compliqué pour les gens. On leur demande toujours plus de flexibilité, mais à l’inverse, tout est cadré. On pénalise les expériences un peu différentes. » Du coup, ces professionnels de l’emploi le disent, les demandeurs d’emploi le confirment: en matière d’insertion, il ne faut pas s’isoler. Fuyez la solitude !
Face à une société complexe, le regard porté sur la solidarité et ceux qui en bénéficient se modifie, heureusement ! Il n’y a plus de honte à se faire aider. Pousser la porte d’un des services de la ville est le premier pas d’une démarche de recherche d’emploi active. Se faire aider, une des clefs des parcours réussis. Quel que soit son niveau, on a tous besoin de coachs, d’éducateurs, de référents ou d’entraîneurs. « Nous recevons aussi bien des gens sans qualification que des diplômés, des employés que d’anciens chefs d’entreprise,souligne la directrice du service insertion, Christine Hascoët, nous les aidons à réaliser leur projet, à retrouver un emploi ou à créer leur micro-entreprise. »

Aux Lilas, l’attention portée à la personne
Les méthodes et les services ont changé aussi. On est loin des guichets anonymes et froids derrière lesquels des demandeurs ont le sentiment «d’être baladés ». Aux Lilas, les spécialistes de l’insertion, à la mission locale, au Kiosque, au service insertion, insistent tous sur l’attention portée à la personne et sur la qualité de l’accueil. Soutenir la démarche de recherche d’emploi nécessite de s’intéresser d’abord à l’individu et aux problèmes qui accompagnent le manque d’argent. Son moral, sa confiance en soi, la santé, le logement, une formation adaptée sont autant de priorités. «Ils m’ont reboosté», entendon souvent du côté des bénéficiaires qui témoignent de l’écoute et d’une attention personnalisée dans leur parcours. Des individus qui grâce à une politique locale volontaire ont pu percevoir fortement les liens de la solidarité lilasienne.