lundi 02 décembre

Les Lilas, première ville suspendue

Sur le principe solidaire du « café suspendu » (un café acheté, un second payé pour une personne démunie), l'association « Eveil » propose d'étendre le concept à d'autres produits et services avec les commerçants volontaires.
Pour Madeline Da Silva, membre de l'association « Eveil », c'est une évidence d'élargir l'idée du « café suspendu » aux Lilas : « le concept vient d'Italie et consiste, pour un citoyen, à commander un café et à en payer un deuxième qui sera donné à une personne plus démunie qui en fera la demande. Mon objectif est de montrer que la lutte contre l'exclusion exige une dimension globale. On peut avoir besoin d'un café, mais aussi d'un repas, de livres… Cette solidarité et ce partage correspondent à l'esprit des Lilas ». Des commerçants de la ville ont déjà décidé de s'associer à cette démarche. On pourra donc bientôt passer acheter un livre à Folies d'Encre et en payer un autre pour un lecteur moins chanceux. On pourra faire de même dans une boucherie, une poissonnerie, un magasin bio…
Contact : 06 65 46 92 13
Liste des commerçants sur la page facebook de l'association

 


Agenda