3 septembre 2011

La maternité des Lilas doit être reconstruite aux Lilas !

Des menaces planent sur la reconstruction de la maternité des Lilas. Pourtant, le projet a reçu le plein soutien de la municipalité et l'accord de l'Etat. La mobilisation pour la défense de la maternité s'organise.

Les soutiens du collectif Maternité des Lilas

Le communiqué de presse suite à la manifestation du 24 septembre 2011 aux Lilas

La maternité des Lilas doit être reconstruite aux Lilas !

Des menaces planent sur la reconstruction de la maternité des Lilas. Pourtant, le projet a reçu le plein soutien de la municipalité et l'accord de l'Etat. La mobilisation pour la défense de la maternité s'organise.

Une maternité emblématique

Installée aux Lilas depuis 1964, la maternité des Lilas dispose d'une « aura » particulière. Lieu d'innovation, elle est le symbole de la défense du droit des femmes et de l'accouchement sans douleur. Elle fait partie de l'identité lilasienne. Tout au long de son histoire, la maternité a été confrontée à plusieurs reprises à des difficultés, qu'il s'agisse des actions des commandos anti-IVG d'extrême droite ou de la menace de fermeture à la fin des années 70. La maternité, soutenue par l'opinion publique, a surmonté ces obstacles. Avec un statut à but non lucratif, l'association « Naissance » gère un établissement qui réalise actuellement 1300 IVG et assure 1700 accouchements chaque année.

maternite des lilas - projet
Le projet sur le terrain Guterman

Une reconstruction nécessaire

Les locaux actuels sont vétustes et peu adaptés aux missions d'une maternité moderne. Saisie de la question, la municipalité a décidé, en 2006, de différer ses projets de reconversion du site Gütermann (ancienne usine de fil à coudre située entre le boulevard Pasteur et l'allée Jean- Monnet, qui a définitivement interrompu son activité en 2005) et d'assurer le portage financier de ce terrain jusqu'à la réalisation de la reconstruction de la maternité (début du chantier initialement prévu pour fin 2011 / début 2012).

L'Etat avait donné son accord

Après divers contacts et visites sur site avec les responsables de l'ARH (Agence régionale de l'Hospitalisation) dénommée ensuite l'ARS (Agence régionale de santé), l'accord de l'Etat est intervenu en 2007 pour que la reconstruction puisse être assurée sur le site Gütermann. Sur un montant total de plus de 20 millions d'euros de travaux, une subvention d'investissement de l'Etat de plus de 7 millions d'euros a été prévue dans le cadre du « plan Hôpital 2012 ». Sur le terrain d'environ 3000m² de Gütermann, la ville a également prévu la réalisation d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, jouxtant la nou-velle maternité dont la réalisation a été confiée à ORPEA.

maternité des lilas
8 juillet , table ronde en mairie en présence des représentants de l'ARS (dont son Président., C. Evin), des personnels administratifs et de santé, des élus municipaux et du député C. Bartolone.

 

La reconstruction remise en cause

Suite à une inspection par l'ARS au printemps 2010 et à une panne d'ascenseur au sein de l'établissement, l'Agence régionale de santé a « gelé », en juin, le dossier de projet de reconstruction. Elle justifie cette décision en arguant qu'« entre le moment où ont été donnés les accords, il y a trois ans, et notre décision, des évènements nous ont conduits à mener deux missions d'inspection, dont les conclusions nous ont convaincus qu'il faut penser une autre solution ».

Cette volte face de l'ARS intervient alors que la promesse de vente entre la ville et la maternité est signée, que la maternité a obtenu ses prêts bancaires, que le permis de construire est délivré et que la garantie d'emprunt par la ville a été délibérée en conseil municipal.

L'ARS réclame à la maternité des assurances relatives à la composition du conseil d'administration, à la sécurité anesthésique et à un « adossement » avec un autre établissement hospitalier pour gérer les situations d'urgence en cas d'accouchement très difficile. La maternité travaille sur les demandes de l'ARS afin de les satisfaire, mais s'inquiète, en même temps, de constater les démarches insistantes d'un groupe privé australien (Groupe Ramsay) qui défend un projet de regroupement / fusion de plusieurs établissements en région parisienne.

 


Marie-Laure Brival,
représentante du
comité de soutien..

Une mobilisation qui se développe

Outre le préjudice financier occasionné à la commune des Lilas par le retard causé à ce projet, outre les menaces qui planent sur l'emploi des salariés de la maternité, il s'agit de la remise en cause d'une indispensable activité de chirurgie obstétrique et de prise en charge des demandes d'IVG alors même qu'un grand nombre de centres ont déjà été fermés ! De multiples réunions ont été organisées par le collectif de défense de la maternité et par la municipalité qui ont rencontré à plusieurs reprises l'ARS, notamment lors d'une table ronde le 8 juillet. Un nombre impressionnant de signatures est en train d'être recueilli par le collectif qui va multiplier les initiatives pour que la maternité soit reconstruite le plus rapidement possible aux Lilas.


Agenda