LIL'ART 2019
CÉCILE GAY
jeudi 18 avril 2019

Dans ce travail, j'interroge la végétation, sa force vive, son développement et sa fertilité, ancrée de manière singulière dans chaque terroir. Petite-fille de paysan, ma démarche créative m'amène aujourd'hui à questionner l'origine même des inspirations végétales. La nature non-normée n'offre-t-elle pas autant voire plus d'inspirations qui méritent d'avoir leur voix au chapitre de l'Art et des Arts-Décoratifs? Abordant ce thème de manière pionnière, je m'intéresse à l'existence d'une nature libre, gratuite et non-normalisée qui pousse en marge des zones d'exploitation agricoles et urbaines. Parcourant le pays à la recherche de ces non-désirés, je compile et grave leur existence comme des témoignages participant à part entière à notre héritage végétal.
J'utilise la gravure pour redonner une existence et offrir une valeur à ces rebus de plantes. A la manière d'un botaniste, je construis cette série comme un catalogue végétal in-situ - principalement puisé autour de mon atelier dans les pré-Pyrénées- pour y cueillir des exemples singuliers de « mauvaises graines » qui résistent et croissent. Chaque nouveau pays-age exploré amène un nouveau témoignage sous forme d'une gravure qui sera imprimée en plusieurs exemplaires et ainsi transmise de manière pérenne aux générations futures. A la manière d'un paysan, je vois, respecte, valorise et transmets ce patrimoine bonifié que j'ai reçu.
Mes gravures sont toujours travaillées en couleurs pour capter au mieux la «chroma-flore» puisée en immersion au coeur d'une richesse locale singulière. Je représente les plantes dans leur milieu, retranscrivant l'atmosphère colorée dans laquelle je les ai découvertes. Ce travail de couleur me permet d'aborder la gravure d'une manière plus contemporaine et très créative. Je pratique principalement la gravure en technique directe (pointe sèche, burin, manière noire, taille d'épargne) car cela retranscrit l'énergie de mon geste. Par une gravure au contact direct avec la matière brute (cuivre, plexiglass ou bois), je fais émerger le dessin à la surface de la plaque, en écho à la lutte acharnée que met en oeuvre un végétal pour pouvoir percer le sol et pousser dans son milieu. Le travail de dessin dans le format suggère un processus de création en mimétisme avec la création végétale sauvage libre: des plaques morcelées, quasi-vides ou au contraire très denses, voire re-gravées en superposition. Je décline mes sujets en série où chaque image répond à l'autre dans une chronologie narrative non linéaire. Comme un cycle, chaque image en amène une autre, rappelant que la vie a organisé un système où tout ce qui meurt génère de la vie.


Retrouvez CÉCILE GAY au stand n°121


Un blog de la Ville des Lilas

Catégories

Dernières photos

  • Marcelo TNS remporte le prix coup de coeur de Lil'Art 2019 !
  • Retrouvez Lil'Art 2019 en images !
  • Découvrez le plan des Portes Ouvertes des ateliers d'artistes des Lilas 2019 !
  • MOINS D'UNE SEMAINE À L'INAUGURATION DE LIL'ART 2019 ! #Yarn Bombing aux Lilas
  • LIL'ART 2019 : découvrez le plan du théâtre !
  • LIL'ART 2019 : découvrez le plan du marché !
  • EMILIE THIEVENAZ
  • ELSA LETELLIER
  • ORIANE WETZEL
  • MARCELO TNS
  • CATHERINE MASSON
  • COLLECTIF CARACTERRES

Archives