LIL'ART 2020
Guery François
lundi 01 juin 2020

J’ai appris d’un peintre, Gregory Masurovsky, élève de David Hockney, l’intérêt du dessin à la plume et au pinceau, comme le faisait Georges Rouault : cela donne une intensité dramatique au sujet, qui abandonne toutes les joliesses pour apparaître dans sa nudité. 

Je suis revenu à ma première vocation, celle du dessin, après la fin de ma carrière à l’Université. Je figure les contrastes des ombres et des plages illuminées, non comme monde familier, paysage calme, mais comme si c'était la sortie du Léthé, un «  voir le jour  » insolite et vécu comme une attaque.Ces dessins sont en relation avec un projet d’ouvrage d’anthropologie, La naissance comme « voir le jour ». La lumière sort les êtres d’une occultation protectrice, elle expose, elle peut blesser. 

www.franoisguery.com

 Retrouvez Guery François au stand 72


Un blog de la Ville des Lilas

Archives