LIL'ART 2020
Jyde
mercredi 20 mai 2020

J’aime les effets de contraste et de rupture dans les univers urbains. Mes photos captent souvent les reflets, les matières. J’aime également observer les marques du temps sur la ville et tout ce qui la compose et parfois la recompose. J’aime les murs peints, les affiches qui se transforment au fil du temps et qui tracent des images dans lesquelles on peut imaginer de nouveaux univers.

J’essaie de montrer des parcours sensibles dans la ville en transformation. Un même sujet peut être exposé sous des angles différents. L’œil photographique capte le mouvement feutré d’un environnement urbain familier souvent avec décalage ou fantaisie.

Ce regard permet d’interroger notre rapport au décor quotidien qui, grâce à la photo, n’est plus seulement un lieu de passage et acquiert un intérêt pour lui- même. Cette démarche de réappropriation du lieu est en même temps un mouvement d’apprivoisement du temps. En posant le regard, on arrête la course du temps fût-ce pour un cliché. 


Un blog de la Ville des Lilas

Archives