• LIL'ART 2020 Medina Vargas Amalia
    lundi 01 juin 2020
    Retrouvez Medina Vargas Amalia au stand 69
  • LIL'ART 2020 Michaut Isabel
    lundi 01 juin 2020

    Mes travaux s’appuient depuis de nombreuses années sur les notions de vide et de plein, qui sont aux sources de la représentation picturale chinoise.

    Sur papier de calligraphie ou bien sur toile, la représentation, essentiellement graphique, prend forme selon un mode qui me semble assez proche de celui de l’écriture ; d’une écriture rendue partiellement automatique par le biais du lâcher-prise de la conscience, libérant affects, représentations mentales diverses, et paysages intérieurs.

    Entre dessin automatique, peinture et écriture, le pinceau chemine, révélant la genèse d’un univers aux prédominances florales et organiques.

    www.michautisabel.com

  • LIL'ART 2020 Muselli Myrna
    lundi 01 juin 2020

    Ma pratique picturale est réaliste.

    Comme une oeuvre photographique mes oeuvres expriment l’ère du temps.

    Elles sont l’expression inachevée dans l’espace temps. 

     Retrouvez Musseli Myrna au stand 65

  • LIL'ART 2020 Les Affichistes des Lilas
    lundi 01 juin 2020

    Les affichistes des Lilas est un collectif éphémère qui s’est donné comme projet en 2020 de créer des affiches en rapport avec l’actualité. Toutes nos affiches seront du même format (70 x 50cm). Il s’agit d’affiches imprimées en sérigraphie et en gravure

     Retrouvez Les affichistes des Lilas au stand 63

  • LIL'ART 2020 Guery François
    lundi 01 juin 2020

    J’ai appris d’un peintre, Gregory Masurovsky, élève de David Hockney, l’intérêt du dessin à la plume et au pinceau, comme le faisait Georges Rouault : cela donne une intensité dramatique au sujet, qui abandonne toutes les joliesses pour apparaître dans sa nudité. 

    Je suis revenu à ma première vocation, celle du dessin, après la fin de ma carrière à l’Université. Je figure les contrastes des ombres et des plages illuminées, non comme monde familier, paysage calme, mais comme si c'était la sortie du Léthé, un «  voir le jour  » insolite et vécu comme une attaque.Ces dessins sont en relation avec un projet d’ouvrage d’anthropologie, La naissance comme « voir le jour ». La lumière sort les êtres d’une occultation protectrice, elle expose, elle peut blesser. 

    www.franoisguery.com

     Retrouvez Guery François au stand 72


Un blog de la Ville des Lilas

Archives